Les jouets les plus recherchés ce Noël

Les Hatchimals, les PJ Masks, Ladybug and Cat Noir ou la Chrono Bomb visent à donner la priorité aux préférences des enfants.

Noël est synonyme de jouets. Les Rois Mages les amènent, le tió ou Père Noël les chie dans la cheminée. En tout cas, ils font le bonheur des petits et, ne nous y trompons pas, des plus grands aussi. Mannequins, jeux de société, voitures, épées, balles, vélos… l’offre est très variée et chaque enfant a ses propres goûts.

Pour ceux qui terminent d’ajuster leurs préférences, courez, vous êtes déjà en retard ! Parmi l’ensemble des possibilités, chaque instant a ses produits vedettes et dans cet article nous allons en présenter quelques-uns basés sur les études réalisées par l’américain Walmart – le plus grand détaillant au monde, avec 11.000 magasins dans 28 pays sous 65 marques -, Toys’Я’ Us et les « jouets vedettes » basés sur les nouveautés présentées par les fabricants eux-mêmes.

Mannequins, jeux de société, voitures, épées, balles… l’offre est très variée et chaque enfant a ses propres goûts.

Bien qu’on ne s’attende pas à un grand succès comme celui de la patrouille canine il y a quelques années, il y a quelques jouets qui correspondent aux différentes analyses. Les hatchimals, ces animaux de compagnie de type Furbys nés de leur propre œuf, ne sont pas nouveaux sur le marché, mais ils s’entendent tous sur le fait qu’ils continueront à courir parmi les plus petits. Son prix est d’environ 17,99 euros. Il y en a plus de soixante-dix différents.

Les masques PJ semblent avoir pris le relais de la Patrouille Canine tant dans les canaux pour enfants que dans les préférences des enfants entre 2 et 6 ans. Les aventures de Gatuno, Buhita et Gekko triomphent et leurs produits sont déjà parmi les plus demandés. Son centre de contrôle (environ 100 euros) est l’un des plus demandés.

TV a une grande influence sur les demandes de cadeaux. C’est pourquoi la coccinelle s’est aussi soulevée comme de la mousse. Leur public est un peu plus âgé (entre 6 et 8 ans) et ils peuvent avoir un pack avec les poupées de Ladybug et Cat Noir pour environ 45 euros. L’interphone, une sorte de téléphone avec lequel on peut parler jusqu’à neuf personnages de la série, a été l’un des cadeaux les plus demandés en 2016 et cette année semble aller dans le même sens.

 

Le Chrono Bomb (d’une valeur d’environ 25,99 euros)

C’est un jeu qui conduit les participants à devenir des agents secrets dont la mission est de désamorcer une bombe. Vous pouvez personnaliser le circuit en changeant l’emplacement des pinces et des cordes qui doivent être évitées pour atteindre le bout de la route. Si l’un des éléments est touché, le chronomètre accélère et la bombe explose.

 

Bombe Crono (Jouets IMC)

Retour à la série. L’anime (et jeu vidéo pour mobiles et tablettes) Yo-Kai Watch a créé sa deuxième saison en 2017 et ses montres (30 euros) restent l’une des principales préférences comme cadeau de Noël. Il a été l’un des jouets les plus vendus de 2016 et cette année a été le neuvième best-seller jusqu’en Octobre.

 

La montre Yo-Kai (Amazone)

Le Feber Mad Racer (299,99 euros) offre des sensations fortes aux enfants de plus de six ans. Les virages à 360 degrés et les dérapages contrôlés garantissent de nombreux bons moments dans le parc ou dans la rue. Pour les accros de l’adrénaline (atteint une vitesse de 9 km/h). Une commande centrale unique assure la sécurité.

 

The Mad Racer (Feber)

Dobble est un jeu de cartes où il est nécessaire de tirer l’acuité visuelle et la rapidité du mouvement pour monter à la victoire. Le jeu s’achète à partir de 14,25 euros environ. C’est un jeu avec plus de 50 symboles répartis sur 55 cartes. Chacun d’eux ne répète qu’un seul symbole… et vous devez le trouver avant votre adversaire. Les images peuvent être redimensionnées mais pas redimensionnées ni colorées.

Les L.O.L. Surprise, balles qui incluent une poupée surprise, ont été le deuxième jouet le plus vendu jusqu’en novembre, seulement derrière les Baby Pelones. Ils coûtent environ 15 euros. Il existe de nombreux modèles différents et leur particularité est qu’ils viennent dans un œuf de surprise, de sorte que les enfants ne savent pas lequel va les toucher.

Les classiques reviennent toujours. Playmobil, Lego, La Patrulla Canina, Enchantimals, Pin y Pon, Nenunco ou les infaillibles Barbies reviendront ce Noël (s’ils étaient vraiment partis ?) pour faire partie du gâteau. Leurs maisons, véhicules, accessoires… ne cessent d’être une source importante de revenus pour les grandes marques.

 

La playmobil, les classiques qui triomphent toujours (AFP)

Et puis il y a Star Wars. Avec la sortie du dernier Jedi, énième volet de la saga des stars, tout le merchandising lié à la marque revient, dont Disney exploite actuellement les droits. Des bateaux à construire, des poupées pour recréer des batailles, des jeux vidéo, des sacs à dos, des draps… toute excuse est bonne pour se faufiler dans certains personnages (soit les anciennes gloires, soit les nouveaux héros).

 

Auteur de l’article : 22ZE8ugw

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *